fbpx

The place beyond the pines

Canada, septembre 2019

Et me revoilà à l’autre bout du monde pour un voyage de 1533km
en auto-stop à travers l’ouest canadien  !

Banff by sineyes

Day 1 : Banff

J’atterris à Calgary, et je bouge direct vers ma première étape : Banff.
Je pique un petit somme dans un bus, et quand je me réveille boom! me voici dans les Rocheuses Canadienne qui m’accueillent avec un magnifique coucher de soleil. Quelle claque. C’est encore plus beau que ce que j’imaginais.

Le lendemain, je grimpe le mont Sulphur.
Le paysage est si beau que j’en oublie de regarder devant moi et je me vautre lamentablement dans un fossé. J’ai la cuisse défoncée. Ça commence bien, tiens !

 


Banfftastique by sineyes

Day 3 : Moraine Lake

Y’a quelque chose de magique, je trouve, à te balader seul en Alberta.
Au début, tu mates les buissons, tu guettes les bruits derrière toi. Les grizzlis ça rajoute du suspens. Et puis tu fais comme on t’a dit, tu chantes pour éloigner les ours. Du Céline Dion, surtout. C’est plus efficace que les bombes au poivre.

Mais très vite, tu te mets à chanter pour toi, parce que ça fait juste plaiz, tu vois, d’être seul dans la nature à l’autre bout du monde. T’y prend de plus en plus gout à cette totale liberté, à ces immensités sauvages, tu vas toujours plus loin, toujours plus haut, tu croises plus personne et tu t’en balance, tu chantes plus fort, plus faux, du JUL même, t’façon c’est pas les écureuils qui vont juger ton répertoire.

Duper by sineyes

Cloudy by sineyes
Up in the woods II by sineyes
Le moine chauve by sineyes

Day 4 : Lake Louise

En partant, j’avais essayé de synchro mes dates sur l’été indien.
Manque de bol : il était en retard, et moi en avance.
Ou bien l’inverse, le timing n’a jamais été mon point fort.

À mon arrivée, pas de pins colorés, mais pas mal de nuages.
Alors, j’ai grimpé, grimpé, grimpé, jusqu’à les dépasser.
Et de là-haut, j’ai enfin pu apprécier leur danse sur la montage.


Slide in silence by sineyes

Day 5 : Emerald Lake & Moraine

Je me débrouille pas si mal en auto-stop pour aller dans l’état voisin, en Colombie-Britannique. Bon, j’ai pas eu tant de bol avec la météo ces derniers jours. Tant pis, je regarde tomber la pluie en compagnie d’un bon café.

Et là, surprise, une belle éclaircie arrive en milieu d’après-midi. Comme un bonheur n’arrive jamais seul, je rencontre en fin de journée un charmant couple qui me propose de me reconduire chez moi. On discute, on discute, et ils me proposent de les suivre jusqu’à Moraine Lake.

Les plus belles photos, celles dont on peut être fiers, c’est toujours le résultat d’un mix improbable entre de la chance et de la patience.

Eclaircies by sineyes

Canoé by sineyes
Mirror by sineyes
The place beyond the pines by sineyes
Hit the road by sineyes

Day 6 : Road

6 heures seulement d’auto-stop pour parcourir les 233 km qui séparent le Lake Louise de la petite ville de Jasper. Fier de moi ! Bon… faut dire aussi que je suis tombé sur un camping-car qui m’a fait 65% du voyage, mais quand même !

Ouh ! Attends, attends, on fait une petite pause c’est super joli ici !

Donc je disais… Ah oui ! Le lac Peyto étant fermé, et le camping sauvage pas trop conseillé, j’ai tracé direct à travers ces magnifiques paysages. C’est sur la route d’ailleurs que j’ai vu le seul ours de mon voyage. Petit ours brun, t’avais pas l’air bien méchant. De loin.


Sunset road by sineyes
Automne by sineyes
Real mountains have curves by sineyes

Day 7 & 8 : Jasper

Allez hop, on part se perdre dans le parc national de Jasper !
Tout au fond du parc, il y a quelque chose que je voulais vraiment voir : les Spirit Islands. Cette petite île posée sur une eau émeraude est particulièrement importante aux yeux des sioux Nakodas : on n’a pas le droit de s’y promener, c’est un lieu sacré.

Mais les pins sacrés se meurent doucement. Le coin est ravagé par une petite bebête qui bouffe le bois de l’intérieur. D’habitude, on crame tout pour repartir sur des bases saines. Mais ici, il n’en est pas question. On est peut-être la dernière génération à voir des arbres sur cette île.

Saumon by sineyes

Danse des esprits by sineyes
instants suspendus by sineyes

Day 9, 10 & 11 : Vancouver

Après 24h de train dans la pampa canadienne, j’arrive à Vancouver.

Alors, pour être tout à fait honnête : après dix jours tout seul dans la nature, la ville me fait peur. Trop grand, trop d’gens, trop bruyant, trop tout. Alors je m’enfuis dans l’énorme parc à côté de la ville, et dans la forêt au-dessus. RENDEZ-MOI LES AAAAAAARBRES.

Je rigole. À moitié.

Allez, il est temps de rentrer à Paris pour la dernière ligne droite.


Le baladeur

Le meilleur morceau pour faire fuir les ours