fbpx

Before the flood

Nord Vietnam, mai-juin 2020
Before the flood by sineyes

Phong Nah

On continue de remonter vers le nord avec la joyeuse équipe, direction la jungle de Phong Nah. Là, on commence à découvrir le nord. On débarque dans des paysages bien plus verts et sauvages, et franchement, ça fait plaisir.

On a la chance de découvrir cette fantastique partie du Vietnam avant le retour des touristes, et avant l’arrivée des cyclones. Perfect timing !


Down to the river by sineyes
Jump in by sineyes
Phong Nah valley by sineyes

The bat cave

À Phong Nah, on a surtout fait deux jours de treck dans la jungle, et c’était pas de tout repos.

Alors au départ, ça commence bien tranquille.
Mais quand tu te retrouves à devoir escalader des rochers coupants comme des rasoirs sous une pluie tropicale,
et à décoller des sangsues de tes mollets tous les six mètres, tu commences à te demander si c’est des vacances
ou un stage de survie version Bear Grillz.
On hurle, on rit, que du bonheur.

Vers la tombée de la nuit, on traverse une grotte pendant quelques kilomètres.
On découvre un monde mort, lunaire, sans bruits ni lumières. Assez impressionnant.

Mais c’est pas encore terminé.
Le soir, on a déjà les muscles flingués à cause des montées et des descentes,
et c’est parti pour de la spéléo dans le noir complet juste à côté d’un gouffre sans fond.

Le soir, on se pose dans cette énorme grotte, on se bourre la gueule à l’Happy Water
en esquivant les crottes de chauve-souris qui tombent du plafond.

Le lendemain, je crashe mon drone dans la grotte, bref, on s’amuse bien.
Il parait qu’il y a plus de gens qui sont allés sur le mont Everest qu’ici, et maintenant je sais pourquoi.
Clairement le truc le plus intense qu’on ait fait au Vietnam, et probablement le plus marrant aussi.

the bat cave by sineyes

Ninh Binh

On continue vers Ninh Binh, la « baie d’halong terrestre ».

On débarque du bus vers 4h du mat et on se paume dans les rizières en cherchant notre guesthouse. Mais on découvre le coin au lever du soleil, et c’était magique.

Partout, il y a des nuances vertes et or, autours des lacs et des rizières.
C’est absolument magnifique comme coin. Si beau que j’y suis retourné un peu plus tard.

 

Chaumière by sineyes

la dame en rouge by sineyes
les escaliers des enfers by sineyes
Lotus by sineyes
Dose by sineyes

Hanoi

On passe ensuite quelques jours à Hanoi.

L’ambiance est plutôt cool, et on se tape quelques soirées mémorables dans le vieux quartier.


Cat Ba

Cat Ba, c’est une petite ile dans le nord du Vietnam.
Ambiance un peu baroudeur, atmosphère détente.

On se fait deux jours de croisière dans Ha Lan Bay, on se baigne, on bouffe des méduses et on fait du kayak. C’est con à dire, mais c’est toujours assez impressionnant de voir une « des septs merveilles de la nature ».

Quelques jours plus tard, on part en expédition dans un tunnel interdit au public dans la cambrousse. J’pense que l’endroit était maudit, en fait. Je me fais piquer à la tête par une bête inconnue, et je me ramasse en scooter bien vénère sur le chemin du retour.
J’ai quelques nouvelles cicatrices d’aventurier.

 

vigie by sineyes

Lost paradise by sineyes
Racaillou by sineyes
Goldfish by sineyes
vigie pirate by sineyes

Ha Long

Même si j’en ai déjà pris plein les yeux à Cat Ba, je vais quand même faire un petit tour d’une journée dans la baie avec Paula.

Le matin il flotte, y’a du brouillard, on ne se formalise pas, on commence à avoir l’habitude. Mais en début d’aprem on a le droit à de jolis rayons de soleil, et on découvre la baie quasi vide, sans la centaine de bateaux de touristes habituels. Alone Bay.


La petite cabane au fond du lac by sineyes
Aerial bay by sineyes
Alone bay by sineyes

Sa Pa

Je fais un petit break solo à Sa Pa, et c’est parti pour la découverte des montagnes.
Il fait frais ici, ça fait du bien. Je me pose dans une petite cabane en bois et je passe en mode ermite.

Alors la ville de Sa Pa, ça sent le tourisme de masse.
Mais pas en ce moment. Y’a personne. On voit les grands hôtels vides et je me sens carrément privilégié d’échapper à tout ce bordel.

Je me balade dans les montagnes, je passe de villages en villages et je rencontre différentes ethnies hmongs qui habitent dans le coin. Ils ne parlent pas anglais, je ne parle pas vietnamien, mais on se débrouille toujours pour partager des moments super chaleureux.

A l'origine sapa by sineyes

la petite maison dans la rizière by sineyes
Esmeralda by sineyes
Taquine by sineyes
rivière de lys by sineyes
Sapa by sineyes
Green valley by sineyes
ines by sineyes
Hmong us by sineyes

Le baladeur

En hommage à la beuh qui pousse dans les villages