fbpx

Frontières

Argentine x Uruguay x Brésil, avril 2016

Partir.

Partir à Buenos Aires avec un sac à dos pour découvrir l’Argentine. Et puis, sur un coup de tête, partir plus loin, jusqu’en Uruguay, affronter la tempête et rencontrer un vieux pêcheur, pousser encore, jusqu’aux arcs-en-ciel des chutes d’Iguazù, et s’enfoncer dans la forêt tropicale du Brésil, se faire pote avec un toucan, et puis te croiser toi, petit bonhomme endormi dans la rue, et s’enfuir, loin, beaucoup plus loin, vers l’ouest, jusqu’aux yeux bicolores de Salta, jusqu’à Purmamarca et sa montagne aux sept couleurs, jusqu’à Tilcara l’étoile filante, chanter et danser toute la nuit, avant d’aller se perdre dans les montagnes sauvages de la Quebrada de Humahuaca, goûter à la coca bolivienne et aux horizons sans fin et puis s’arrêter, illuminé, dans le gigantesque désert de sel des Salinas Grandes …


Buenos Aires



Uruguay

Lui, c’est Alvaro.

Il buvait son maté tranquille sous un porche quand je me suis assis à côté de lui. On a commencé à parler tous les deux.

« Je me sens heureux. Tu sais pourquoi ? Parce que je n’attends rien de personne. Quand on n’attend rien, alors tout devient surprise. La vie est courte. Transgresse les règles, pardonne rapidement, embrasse lentement, offre plus, demande moins, et puis ris avec des inconnus, et aime-les comme toi-même, comprend qu’ils sont seulement des mystères qui marchent, remplis de choses et de gens que tu ne connaitras jamais, et que tu ne leur dois rien, rien de plus que d’être heureux d’être parmi eux. »

Voilà. Moi qui suis un naufrage permanent, une sorte de Titanic humain, ça m’a donné la force de continuer à y croire.


Iguazu

Brésil



Salta

Regardez-la.

Regardez-la bien. Honnêtement, ce n’est pas les yeux les plus incroyables que vous ayez jamais vu ? Je l’ai croisée par hasard dans le centre de Salta… J’ai hésité un moment, et puis je suis allé lui demander si je pouvais prendre une photo d’elle. Elle était un peu gênée, et moi aussi. Et puis, elle a souri et m’a répondu “juste une”. C’est celle-ci.


Quebrada de Humahuaca

Inconscience

Elles sont belles ces montagnes hein ? Et ben moi j’ai failli y rester.
J’étais tout au nord de l’Argentine et j’ai eu la mauvaise idée d’essayer de rejoindre la Bolivie en stop. Je trouve un mec à Tilcara, jusqu’ici pas de soucis. Il m’emmène à deux-trois heures de route au nord, et me lâche à un croisement. C’est là que ça se complique. Je suis resté sur ce foutu croisement pendant deux heures avant de me dire que je pouvais au moins marcher dans la bonne direction, histoire de pas perdre de temps. Sauf que trois heures plus tard il y avait toujours PERSONNE, que le soleil tapait fort, qu’il y a pas un seul arbre pour me faire de l’ombre et que j’avais plus d’eau. Du coup, je commence à fortement tourner de l’oeil. Une bonne petite insolation des familles. Le temps passe, toujours personne. Je commence à paniquer comme il faut. Et puis d’un coup, une voiture arrive. Je me jete sur le capot, il me file de l’eau et des feuilles de coca en se foutant gentiment de ma gueule, y’a jamais personne ici et c’est meme pas la bonne direction pour la Bolivie.


Le baladeur

Bon ok il est colombien mais...